Le premier tatoueur de Paris donnera bientôt une conférence sur sa carrière

En 1964, la réponse à la question Qui est le meilleur tatoueur de Paris ? ne souffrait aucun débat. Pourquoi ? Parce que Bruno Cuzzicoli était le seul et unique tatoueur à encrer légalement dans la capitale ! Vibrant de panache et regorgeant d’anecdotes toutes plus insolites les unes que les autres, ce patriarche du tattoo moderne en France sera le parrain officiel du Cantal Ink 2016, événement organisé par un autre pionnier du French tattoo, Stéphane Chaudesaigues.

 

 

Monsieur Bruno, tatoueur depuis les années 1960

Son atelier – le premier tattoo shop officiel du pays –, Bruno Cuzzicoli l’ouvre à Pigalle au début des années 1960. Au cœur de l’un des quartiers les plus mythiques et les plus vivants de la Ville-Lumière, il s’adonne à ce que les médias appellent encore, à l’époque, le dessin intradermique. Lorsque la télévision se penche sur Monsieur Bruno ou Bruno de Pigalle (il ne manque pas de surnoms), elle s’immisce dans ce qu’elle baptise son camion-laboratoire. Le résultat, en accès public et gratuit, est saisissant !

 

Bruno Cuzzicoli et Stéphane Chaudesaigues : une passerelle du passé au présent

Figure incontournable puisque fondatrice de la riche histoire du tatouage à Paris, Bruno Cuzzicoli animera une conférence lors du premier week-end du mois de juillet 2016 dans la ville de Chaudes-Aigues, à l’occasion du 3ème Cantal Ink. Aux côtés de Stéphane Chaudesaigues (un autre tatoueur à Paris à qui le réalisme doit ses premières lettres de noblesses sur le sol français), il reviendra sur les éléments et les épisodes qui ont forgé sa carrière. À ne surtout pas rater !